Facebook Twitter Instagram YouTube

25 ans plus tard…

Un lapin crétin m’a piqué mon Pentax K5 mercredi pour immortaliser cette fête mémorable.

Ubisoft a grandi, beaucoup grandi. J’étais particulièrement heureux d’en retracer modestement l’histoire grâce aux trésors de l’association MO5.COM. Comment vous expliquer le fait de tenir entre les mains le premier jeu de l’éditeur, une jaquette que l’on pourrait croire tracer à la va vite par un des gars désigné d’office parce que son père avait fait un an de Beaux arts.

Ceci pour te dire cher(e) lecteur(trice) le choc que ça provoque lorsque tu ne sais plus où poser ton regard. Lorsque tu croises des titres comme Child of Eden ou Assassin’s Creed. Les tronches impayables des lapins crétins et cette bouille inimitable de Rayman qui attend toujours son carré de chocolat.

On était trois de MO5 mais tellement l’envie de bien faire, d’être à la hauteur du géant, j’ai eu l’impression que l’on abattait le boulot d’une équipe de 9.


Dès la première vitrine remplie, les p’tits gars du service commercial d’Ubi se sont levés et regroupés autour des softs emblématiques de la marque au don d’Ubiquité.

Et ce don il nous a fallut leur emprunter l’espace d’une soirée. Clavier en main pour Zombi sur Amstrad CPC, Joystick sur Atari ST avec The Intruder (un shoot de Michel Ancel). Sautant du Pad de notre Jaguar au pad de la XBox 360 mais toujours en compagnie de Rayman qui n’a pas pris une ride en 2D.

La bonne nouvelle, c’est que l’on va remettre ça la semaine prochaine et la suivante encore !

Chez Ubi, on n’a pas tous les jours 25 ans, on l’a toutes les semaines !



A bientôt les z’amis.

Votre Nemco

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :