Facebook Twitter Instagram YouTube

Le Public Va-T-Il Épouser Le Relief ?

Hier, j’ai eu la chance de pouvoir découvrir en présentation au carrousel du Louvres la nouvelle portable de Nintendo.

Pas moins de 120 animateurs et animatrices étaient présents ce jeudi 3 février (un petit mot vite fait pour eux : je vous mets 20/20 les filles et les gars. Accueil, sourire, tout y était.)

Revenons à la petite console bleue ou noire métallisé (les deux seules couleurs présentes hier et peut être à sa sortie en mars) Des démos tournaient sur les 3DS mais beaucoup d’entre elles étaient jouables. J’ai pu donc me faire une idée bien précise de la nouvelle déesse, j’étais au paradis.

Comme tout un chacun, je me suis contenté dans un premier temps de voler de démo non jouable en démo non jouable histoire de ma familiariser avec ce nouvel écran en relief. On pouvait à loisir diminuer l’intensité de ce dernier ou bien mettre la petite réglette à fond sur 3D.

Ca m’a fait en peu penser à mes lunettes Disney rouge. On y insère un disque regroupant plusieurs clichés sur le dessus et avec une petite détente noire à la poignée on fait défiler les photos. Pour peu qu’on se mette dans la lumière et ça vous donne un effet de relief d’une beauté saisissante.

L’écran de la 3DS y ressemble fortement. Ca m’a donné cette impression de profondeur en tout cas. Mais pour mieux me rendre compte et juger sur pièce, j’ai pris la console en main avec Zelda, le remake d’Ocarina of Time de feu la N64. J’ai choisi de jouer à ce titre en premier car c’est un jeu que je connais bien. J’y avais rejoué à l’époque de ma Game Cube car il était dans le pack collector de The Windwaker.

Bon, j’ai la console en main et là, première impression : la qualité de fabrication me paraît un cran au dessus des anciens modèles (j’ai une DS, une DS Lite et une DSi XL). Les charnières ne sont plus des pièces rajoutées mais moulées dans la masse. Elles seront donc en principe bien plus solides (ma DSLite noire à la charnière de droite HS et je suis pourtant ce qu’on peut appeler un soigneux). La croix multidirectionnelle est toujours là, elle tombe suffisamment bien sous le pouce gauche (j’avais un peu peur à cause du nouveau pad), donc bon premier point.

IMGP9646.JPG

Je retrouve Zelda avec plaisir, je me dis que ce sera l’occasion de le refaire (car c’est un des meilleurs de la série). L’effet 3D est sympa mais j’ai du l’abaisser légèrement pour le régler à ma vue. Tout comme pour les démos, il faut rester bien en face de sa console pour profiter de l’effet. Avec la 3DS, vous ne risquez pas d’avoir votre petite sœur qui vous embête à regarder par dessus votre épaule, c’est niet. Elle pigera que pouic à ce qu’il se passe.

Bon allez, je file me faire un petit Pilot Wings, à mon avis, l’effet 3D doit valoir le coup d’œil (enfin des deux yeux parce que sinon…)

Je croise l’ami AHL qui lui va faire l’inverse, on se promet de se causer de tout ça n’ensuite. Hi Hi.

Ha Pilot Wings, une tuerie sur la reine des Nintendo , la SuperNintendo la bien nommée. Je lance le jeu, le but da ma mission est de prendre les commandes d’un petit monomoteur, d’un Jetpack ou d’une voile Delta. J’opte pour l’avion, le plus sûr à mon goût pour débuter. La 3D est à fond, vache d’effet de profondeur. Une fois encore, j’adapte à ma vue en baissant très légèrement l’effet, du coup l’immersion se ressent plus que dans Zelda. Le survol de la petite île paradisiaque y est peut être pour quelque chose. La mission prend fin, je n’ai raté qu’un seul bonus, un coup d’œil en 4D autour de moi, voir si des copains attendent la console mais non, ils se fritent à Street Figther, allez hop j’enchaîne avec le JetPack. Je n’ai malheureusement pas le temps d’essayer le Deltaplane car cette fois du monde attend. Jeu sympa mais pas assez exploré pour en émettre une juste critique. L’effet immersif est là pour peu qu’on prenne le soin de le régler. S’il est aussi prenant que l’original, moi je signe.

Je survole vite fait Street Figther, pas grand intérêt en solo, faudra attendre d’être plusieurs et de se connecter. Bon, il est beau comme sur PS3 mais ma PS3 est branchée sur un écran LED de plus de 100cm donc… au suivant.

Les lapins crétins se trouve juste à côté mais on peut pas leur mettre un Hadoken dans la face, dommage. C’est un plate forme 2D à la Mario mais plutôt simple. L’effet de profondeur des décors est bien là, seul intérêt du jeu. Bon la musique et les bruitages sont comme souvent avec les lapins crétins plutôt rigolos. Ma petite sœur de huit ans va aimer, c’est sûr.

Passons à quelque chose de plus adulte si j’ose dire. Un petit Dead or Alive des familles en relief histoire de. Honneur aux filles bien sûr. Il n’a pas pris une ride celui là (les filles non plus). Je joue 5 minutes, j’étale 4 adversaires. Bizarrement je me rends compte que j’ai laissé à fond la fonction 3D. Bizarrement toujours, je me rends compte que plein de monde attend pour l’essayer. Avec Dead or Alive Dimensions (c’est son titre sur 3DS), bienvenue dans la quatrième où il y a du monde au balcon.

Kid Icarus vient de se libérer (AHL a enfin lâché la console), je fonce. J’avais poussez le vice jusqu’à rejouer il y a peu de temps à la version NES. Ce jeu de plate forme qui baigne dans la mythologie n’a pas vieilli non plus. Là, sur 3DS il a même vachement changé le bougre. On se croirait dans Space Harrier (tiens il y a Franck Sébastien de Sega qui joue pas loin de moi, faudra que je lui pose la question savoir s’il va pas l’adapter sur la 3DS, s’il y a un jeu qui déchirerait sa maman sur la portable de Kyôto, c’est bien Space Harrier).

Bon sympa le jeu mais loin de l’original. M’enfin je suis content qu’il soit réadapté car comme AHL (vous verrez l’interview qu’il m’a accordé dans ma vidéo) je suis fan de l’original.

IMGP9645.JPG

Comme je ne suis pas venu en bus je décide de m’essayer à PES 2011. Pour bien vous faire une idée, je vous préviens que je me fous royalement des jeux de foot (alors que j’aime bien taper dans un ballon dans la vraie vie mais ça n’a rien à voir). Et ben là, on peut dire que l’effet 3D sert à quelque chose. Il donne une profondeur au terrain que je n’avais encore jamais vu. Allez c’est parti.

Je prends le truc en main, hop une passe, une deuxième en un touché de balle et zou, me voilà en milieu de terrain. Mon avant centre décide de se démarquer et de prendre le couloir, longue balle en avant à la Beckam et zou, mon attaquant met le pied en porte manteau à la Zidane. Illico je prends de la vitesse et file sur l’aile, le contrôle avec le nouveau pad analogique de la 3DS est intuitif et vraiment souple. Un défenseur se pointe, je lâche la gâchette droite pour ralentir, il me file dans les pieds et va sans doute tacler mais trop tard pour lui : grand pont, le gars n’a rien compris. L’animateur de Nintendo à côté de moi n’en revient pas, voilà plusieurs jours qu’il essayait d’en faire un. Le centre in extrémis au premier poteau et la reprise de volée d’un coéquipier qui passe à ras de la lucarne, un peu plus et je virai la toile d’araignée et zut ! je vais sans doute pour la première fois acheter un jeu de foot sur une console !

Passons à un petit jeu bien sympathique ma foi : Steeldiver. Vous dirigez un sous marin, nous voilà revenu à la grande époque de Silent Service sur Atari ST (oui je suis jeune mais dans le jeu vidéo, j’ai du essayer toutes les machines et surtout plein de jeu n’oublions pas que je suis membre de MO5.COM).

Allez hop, ordre est donné : immersion périscopique, chargez tube un et deux pour acquisition cible surface. Le but est de dézinguer un max de bateaux ennemis qui croisent dans les parages et parages il s’agit bien. Vous allez devoir tourner autour de vous (exactement comme si vous aviez le périscope en main) si si.

Vous voilà avec votre 3DS en main, les autres vous regardent d’un œil amusé mais rien à battre. Seule ma mission importe. Un bateau de la flotte adverse est en vue. Petit zoom avant et hop, je lâche ma première torpille. Là voilà qui file, son sillage blanc trace à la surface des flots un rai blanc mortel vers la cible. Le capitaine du croiseur ennemi a compris le danger et met la barre à bâbord toute. Il inverse les machines et donne toute la puissance des lourds diesels qui équipent son bâtiment. La torpille rase la poupe du navire. Je n’ai pas encore rechargé, je demande à l’officier torpilleur de se manier le train. Ca y est, ma deuxième torpille part, elle s’armera dans quelques secondes. Branle bas de combat, un aviso torpilleur vient prêter main forte au croiseur et lâche deux charges, ça va secouer. La seconde torpille est la bonne, le croiseur a pris cher. Mais l’aviso a fait son boulot. De la fumée monte dans le sous marin, les alarmes retentissent de partout, à l’aide de mon stylet j’efface la fumée (c’est ainsi que l’on répare et pare au plus pressé). Je décide de plonger barre à -30. Je laisse la main. Faut que revois A la poursuite d’Octobre Rouge en sirotant un jus de fruit frais pour me remettre.

IMGP9643.JPG

Aller un petit Résident Evil des familles. Facile à décrire celui là ! C’est du résident Evil 4, pour moi le meilleur de la série en terme de Gameplay. Clin d’œil, je retrouve la belle rousse de Code Véronica et son blouson de Bikers, c’est extra comme dans la chanson.

La phase de jeu est assez courte pour pouvoir laisser la place aux copains qui sont nombreux à attendre. La 3DS semble avoir autant de patate qu’une Wii. Si ce titre ne sort pas sur la console de salon de Nintendo, j’y jouerai donc sur la 3DS. L’effet de relief n’apporte pas grand chose sur ce titre mais bon, il n’est pas désagréable c’est déjà ça.

Je croise Popa Manpac qui vient de trouver la solution pour ne pas offrir un chat à ma petite sœur, il y a des matous dans Nintendogs maintenant. « Fils, on est sauvé ! Ah, va aussi essayer la réalité augmenté, c’est amusant, me dit-il »

Alors je fais l’impasse sur les aristochats et je file côté réalité augmentée. Je me glisse aux côtés de Jean Marc Dupire (le directeur des programmes de Game One) qui est en train de faire pivoter une 3DS bleue autour d’un petite carte posée à plat sur une table.

Je comprends qu’il s’agit là du point de repère sur lequel la console va se calibrer après les explications d’une démonstratrice.

On met le bazar en route et hop, un dragon apparaît. Il est menaçant et il faut l’éviter en bougeant sa console, comme si on faisait un pas de côté en quelque sorte. Il faut également viser certaine partie de son corps et parfois il faut vraiment tourner la console autour de la carte posée sur la table pour atteindre les parties vulnérables. C’est amusant, inclus dans la console donc cool. Par contre m’sieur Nintendo si tu veux bien me faire un épisode de Pokémon en réalité augmentée je prends tout de suite.

On me briffe ensuite sur ce que peut faire la console car c’est juste à côté. Les Mii qui peuvent se transmettre sur la Wii, ok. On me fait même mon Mii à partir de ma propre photo, photo que l’on peut sauvegarder sur carte SD car la console à un lecteur sur le côté. Pour le Mii , la console fait tout, bien sûr on peut modifier le résultat à loisir. Ok c’est inclus bien sûr et je prends. Le streetpass et son système de : a quoi t’a joué aujourd’hui et qui j’ai croisé d’autres comme possesseur de 3DS dans la rue ok, c’est un peu le Facebook de la 3DS quoi. Bon c’est inclus je prends mais pour le coup, je m’en tamponne un peu. Enfin l’adjonction sur cette nouvelle DS d’une touche Home (comme sur la Wiimote). Même fonction que cette dernière. Ca permet de voyager dans les menus de la console sans quitter le jeu qui se retrouve en pause. Ben vous l’aurez compris, c’est inclus, allez hop je prends forcément.

Je quitte l’îlot central pour me diriger vers les derniers jeux, je croise Marcus qui a une marionnette de chien dans la main, il tourne le DVD de Micromania, on se dit à tout à l’heure pour partager nos impressions.

IMGP9591

Me reste des jeux à essayer : Ridge Racer, très sympa, bon l’impression de vitesse est là mais je préfère jouez à ça sur ma console de salon et son gros écran. Super Monkey Ball de Sega n’est pas jouable je ne peux donc donner d’avis alors je me rabats sur une petite partie de Puzzle Bobble car je suis fan. L’effet 3D ne sert pas à grand chose mais le jeu est toujours aussi fun.

Je n’ai pas le temps d’essayer tous les jeux mais je me suis fait mon idée.

Autant j’ai fait l’impasse à l’époque sur la DSi (j’avais une Lite, je voyais vraiment pas l’intérêt). J’ai fini d’ailleurs par avoir une DSi lorsque la XL est sortie mais j’ai quand même attendue la version 25e anniversaire Super Mario (niark niak.)

Autant je ne ferai pas l’impasse sur celle là. Même si l’on peut trouver juste fun voir un peu gadget l’effet relief de cet écran dit « 3D » (quoique pour Pilote Wings, c’est vraiment bien). L’écran est de toute façon superbe même avec l’effet coupé. Il est plus large que ses prédécesseurs et plus punchy niveau couleur tout ça pour une console qui me semble de même dimension mais je n’avais pas mon pied à coulisse. Je me félicite qu’elle n’est pas changée trop de look car je la trouve pratique et suffisamment compacte. Comme je vous l’ai dit, je la trouve plus costaud dans sa qualité de fabrication et j’attendais beaucoup de ce côté moi qui ai flingué la charnière de ma Lite Noire sans comprendre comment.

Enfin ce qui fait une console portable c’est le choix de ses jeux et je fais confiance à Nintendo pour nous sortir une ribambelle de titre qui exploitera cette nouvelle machine. Je vais donc attendre avec impatience le jour officiel de sa sortie. Pour moi une console portable c’est fait pour jouer à des jeux différents de sa console de salon. Pour connaître une autre immersion dans le jeu et je crois que Nintendo va réussir son pari. Une seule chose me fait peur : son prix. Je me mets à la place de Popa Manpac qui va devoir débourser 250€ (x2 car ma petite sœur va en vouloir une à tous les coups).

Si vous me lisez monsieur Nintendo, sortez-là dans les 200€ s’il vous plaît, ça fera plus d’heureux.


Voilà, c’était l’avis d’un petit jeune si vous voulez l’avis des petits vieux (AHL et Marcus hi, hi), voyez la vidéo.

A bientôt les z’amis.

Votre Nemco

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :