Facebook Twitter Instagram YouTube

Lorsque l’on vous dit que les passionnés de jeux vidéo sont partout. Qu’ils ne sont pas entrer dans une case bien spécifique. Cette passion là n’a pas de frontière, pas de limite. Si ça se trouve on joue à des jeux terribles dans une autre galaxie lointaine ou bien alors on débute avec Pong va savoir l’avance ou le retard qu’ils ont. Je suis sûr que le jeu vidéo est déjà au delà de nos frontières cosmiques

Ce passionné là a poussé le vice jusqu’à inclure du jeu vidéo dans son univers de prédilection bien à lui : la musique.

Le dernier album de Thomas Dutronc renferme des perles de chansons aux paroles et musiques vidéoludiques. Entre « Oiseau fâché » et « On ne sait plus s’ennuyer » vous découvrirez que le bonhomme est sacrément accroc, comme nous, au petit Pad, à la petite manette en passant par l’irremplaçable duo clavier/souris. Il va même vous donner des paroles qu’il n’a pas pu inclure dans « On ne sait plus s’ennuyer ». Les fans apprécieront.

En plus quand vous saurez que le Thomas est désormais membre d’honneur malgré les bousculades de son agenda. Qu’il a trouvé le moment de soutenir le formidable travail d’une association que nous connaissons tellement bien…

Le petit Nemco vous a donc réalisé un petit clip histoire de faire plus ample connaissance avec l’ami Thomas. Je ne vais pas vous retarder plus longtemps, juste un mot sur ces formidables rencontres dont le jeu vidéo est le catalyseur. En voici une très belle, comme un grand cru que l’on réserve pour une grande occasion et que l’on savoure, l’espace d’un instant toujours trop court.

Parce que le jeu vidéo c’est aussi ça : des passionnés qui partagent, se parlent et se marrent puis se croisent quant ils le peuvent, quand l’agenda le permet et qu’il cesse de vous bousculer.

Hier nous étions très occupé : à jouer !

 


A bientôt les z’amis

Manpac & Nemco 

Leave a Reply

Your email address will not be published.Required fields are marked *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :