Un Tron trop loin ?

Mercredi dernier, avec la Manpac family et quelque gars de MO5.COM, nous étions invités pour la projection du nouveau film TRON Legacy en relief.

Peu de monde dans la salle (il faut dire que le film est sorti depuis déjà 15 jours)

L’air ridicule comme tout un chacun, la paire de lunette sur le nez j’attends avec enthousiasme le début du film. Une musique des Daft Punk donne l’ambiance dans la salle, les lumières s’estompent et disparaissent totalement. Le film commence, un silence presque religieux s’installe. Le temps passe, on sombrerait presque dans le néon, Tron oblige…

Le film prend fin et laisse place à un débat sur TRON premier et deuxième du nom.

Pour ma part je considère que ce Tron Legacy est un film honnête sans plus. Il n’apporte pas ce goût de révolution technologique qui caractérisait le premier Tron. Malgré la scène des motos et du combat de disque qui reste esthétiquement très joli (surtout l’effet de « tracé » des motos.) Le premier avec une technologie moindre donnait pourtant une sensation de vitesse accrue avec ses angles bien droit.

Bonne surprise quand même avec cette suite à laquelle je ne pensais plus, et qui permet à Disney de produire des produits dérivés comme cette superbe station d’accueil signé MONSTER qui figurera à coup sûr sur ma liste d’objets geeks indispensables.

Des figurines comme cette arche (de la défense mais avec ascenceur) que j’ai déjà acquit.

Une moto qui roule même sur les murs (je veux absolument)

Le jeu vidéo ne me tente pas plus que ça (je suis beaucoup plus tenté par les bornes d’arcades dans la salle de Flynn bien à l’abri sous leurs bâches), bon ou n’aime ou on n’aime pas, comme dans les restaurants chinois (vanne à deux balles offerte)

Revenons au film après cet aparté geekesque.

J’en sors un peu mi-figue mi raisin de cette projection. Gros point négatif quand même pour les lunettes 3D qui vire pas mal de couleur et ternissent énormément l’image (virez les et remettez-les pendant le début du film presque entièrement sans relief et vous comprendrez)

Gros point positif pour le visage de Jeff Bridges de trente ans entièrement de synthèse. Même si tout n’est pas encore parfait, c’est je crois une première dans le cinéma. La suite de Tron se devait d’innover, c’est fait. Petit plus plus qui ajoute à la recette, sorte d’assaisonnement geek : le vaisseau amiral qui reprend les traits du premier, idem pour le voilier (train) et tous les petits objets (poster, goodies) qui traînent dans la chambre du petit Flynn au début du film. Rahhh lovely les clins d’œil au film Le trou Noir, de loin mon préféré.

Bon, allez, ça se regarde quand même pour les passionnés du premier ou pas…

Je vous laisse, je dois préparer un événement près de Vincennes qui rassemblerait : néons, jeux, des personnages bizarre comme l’homme Tron et en avant première un concert de Du Tron père et fils etc… ça s’appellera la foire du Ton évidemment et débutera forcément un 6 mais je ne sais pas encore quel mois, ne soyez pas trop pressé bande de givré.

A y est, mon fusible est pété, il n’y a plus rien à voir dans ce film du coup.

A bientôt les z’amis.

Vôtre Nemco

One thought on “Un Tron trop loin ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *